Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 20 novembre 2016

CPPT-CPBW 11/2016

 

 

 

 

CGSP-ACOD

CPBW-CPPT 11/2016


La prochaine réunion du CPPT du service d’Incendie aura lieu à la
caserne de l’Héliport, le vendredi 25 novembre 2016 à 9 heures

ORDRE DU JOUR :

Direction :

-R.O.I. du C.P.P.T.
-L’adaptation de la feuille de garde dans les différents postes.
-Les heures supplémentaires dues au recyclage obligatoire rapport
ABI/Kit ATTENTAT.

S.I.P.P. – S.E.P.P. – Médecine du travail – Médecine de service :

-Rapport mensuel du mois d’octobre 2016.

A la demande de la C.G.S.P

-Quid du test PPMO ? Cette période de test est déjà entachée
d'irrégularité : le 19 septembre, les agents participant à ce test se
sont vus valider ce dernier et cela malgré une épreuve non-effectuée
(matériel de test indisponible). Que faire si un agent dans les
prochains mois échoue à cette même épreuve et que son test en totalité
ne lui soit pas validé ? La CGSP/ACOD demande que ce test PPMO ainsi
que le test VO2max soient des outils du suivi de la santé des agents
ainsi que de leur forme physique (comme dans les zones) et non pas une
machine à sanctionner. Le moindre soucis de santé pour un collègue le
poussera en service 8h00 ou vers la sortie, tout en oubliant sa
carrière et les services rendus. Nous ne sommes pas des statistiques
!! Des solutions doivent être trouvées pour une bonne gestion du
service et de la garde opérationnelle, tout en respectant les agents
qui peuvent avoir des difficultés passagères.

-Quid des remarques récentes concernant les anomalies de l'échelle
aérienne E10 ? Nous ferons parvenir certaines remarques par courriel.

-Quid d'une réponse ainsi que des solutions apportées aux différents
problèmes auxquels sont confrontés les pompiers qui montent de garde à
l'Hôpital Saint-Pierre.

-Quid de la procédure concernant une agression verbale et physique
d’un agent de garde le 26 octobre 2016 au PASI VUB avec un rapport
établi par l'adjudant ?


.

 

 

 

De volgende vergadering van het CPBW-Brandweer zal plaatshebben in de
Helihavenkazerne op vrijdag 25 november 2016 om 9 uur.

AGENDA :

Directie :

-HR van het CPBW.
-Aanpassing wachtblad in de posten.
-Overuren te wijten aan de verplichte bijscholing ABI-verslag/Aanslagenkit.

IDPB – EDPB – Arbeidsgeneeskunde - Dienstgeneeskunde :

-Maandverslag oktober 2016.

Op verzoek van de ACOD :

-Wat met de PPMO-test ? Onregelmatigheden besmeuren reeds de huidige
testperiode : op 19 september werd de test van deelnemende
personeelsleden goedgekeurd terwijl wegens ontbrekend testmaterieel
één proef niet werd uitgevoerd. Hoe moet men reageren indien in de
loop van de komende maanden een personeelslid niet slaagt voor
diezelfde proef en zijn volledige test wordt afgekeurd ? De ACOD/CGSP
vraagt dat deze PPMO-test en de VO2 max-test dienen als instrumenten
voor de monitoring van de gezondheid en fysieke conditie van de
collega’s (zoals in de zones) en niet als afstraffingsmachine. Het
minste gezondheidsprobleem bij een collega zal deze in 8 uur of naar
het einde van de loopbaan duwen, zonder rekening te houden met de
verdiensten en verleende diensten. We zijn geen nummers !! De
zoektocht naar oplossingen voor een goed beheer van de dienst en de
operationele wacht moet gepaard gaan met respect voor de
personeelsleden die tijdelijke problemen hebben.

-Wat met de recente opmerkingen m.b.t. de afwijkingen aan de
ladderwagen E10 ? We zullen u per mail een aantal opmerkingen sturen.

-Graag een antwoord op en oplossingen voor de problemen waarmee de
brandweerlieden worden geconfronteerd die van wacht zijn in het
Sint-Pieterziekenhuis ?

-Is er nieuws over de procedure na een geval van verbaal en fysiek
geweld t.o.v. een personeelslid van wacht, dit op 26 oktober 2016 aan
de VOPO VUB en waarvan de adjudant een verslag opstelde?

mardi, 01 novembre 2016

NOTE DE SERVICE 2016-221

 

 

 

Note de service 2016-221

Courrier de notre section syndicale

WILLEMS Andre <andre.willems@firebru.brussels> 1 novembre 2016 à 11:21 À : DU BUS DE WARNAFFE Tanguy <tanguy.dubusdewarnaffe@firebru.brussels>, MERCKEN Thierry <thierry.mercken@firebru.brussels>, BECKERS Joëlle <jbeckers@gov.brussels>
Cc : "Violaine.deneys@cgspacod.be" <Violaine.deneys@cgspacod.be>, LAMBERT Karel <karel.lambert@firebru.brussels>, GRUMEAU Maurice <maurice.grumeau@firebru.brussels>, CORDEMANS Joseph <joseph.cordemans@firebru.brussels>, LOOSE Philippe <philippe.loose@firebru.brussels>, DEKOSTER Edouard <edouard.dekoster@firebru.brussels>

Bonjour,
Concerne la recrue mise en indisponibilité suite aux attentats de 22 mars 2016 :

Je suis, depuis quelques jours, interpellé par certains affiliés ainsi que des collègues, en grand nombre, qui se retrouvent dans une incompréhension totale suite à la décision du comité de direction de réintégrer la recrue. Après votre analyse du dossier disciplinaire et votre position très indulgente le concernant, le personnel en très grande majorité est abasourdi et un écœurement s'est installé.

Les faits sont avérés et il y a des témoins. Vous savez tous que notre service opérationnel fonctionne avec des critères bien établis, dont un très important : la confiance entre les intervenants. Elle est malheureusement rompue suite à la prise de connaissance de la note de service qui ne laisse plus d'équivoque.
Avant d'arriver à des extrêmes, notre section syndicale vous demande d'écouter attentivement les premiers témoins des faits et également que le président du comité de direction explique le pourquoi de la décision. Passer par une bonne communication est plus que nécessaire. Ils y ont droit.

Nous restons en attente d'une réponse favorable de la direction pour que, à tout le moins, le personnel puisse comprendre.
Nous savons tous que nos intervenants du 22 mars vivent encore et toujours des états psychologiques très douloureux.

Bien à vous.

André Willems Président Acod-Cgsp +32477236317

(Marc Kramski Délégué Cgsp-Acod +32479955991)

dimanche, 29 mai 2016

MANIFESTATION 31/05 BXL FONCTION PUBLIC

 

 

 

 

SERVICE PUBLIC

MANIFESTATION 31/05 BXL GARE DU NORD 11HOO

Rendez-vous Etat-Major à 10h00


Veuillez faire circuler l'information auprès des collègues pour être de nombreux pompiers (Tenue de pompier)
Soyons solidaires pour nos collègues fonctionnaires, aujourd'hui ce sont eux qui prennent de pleine face l'assassinat du service public par ce gouvernement .


Demain ce sont nous les pompiers et collègues de la Securité Civile qui payerons notre tribu !!                        

Chacun son tour cela fait moins mal et cela passe plus inaperçu !!!!


-liquidation de nos shifts de 24h00 !!?? Circulaire Jambon aux zones de secours !!!???
-pensions à points et ses conséquences dans notre portefeuille !!?? l'âge pour pouvoir bénéficier d'une retraite ?? Métiers pénibles ???
-réforme des service de secours, chaque mois des nouvelles négatives pour notre statut et nos conditions de travail!! (Accord de coopération fédéral /région Bruxelles capitale pour les pompiers Bruxellois!!!!!???)

Section cgsp-acod siamu-dbdmh


dimanche, 22 mai 2016

INFOS SYNDICALES

            

 

 

 

 

 

                       INFOS

 

 

 

Chers collègues,

Chers affiliés,

 

 

 

CPPT 19/05/2016

 

Voici quelques points importants discutés lors du dernier CPPT :

 

 

Politique en matière d’alcool et drogues

 

La direction nous a présenté la procédure pour le contrôle alcool/drogues pour le personnel du siamu (ops/administratifs)

Au siamu comme dans les autres zones de secours, cette politique est bien mise en application dans le nouveau statut administratif des pompiers.

Nous serons soumis à des contrôles régulièrement et en cas d’accident de roulage ou de travail.

Aussi, lors d’un constat de dysfonctionnement, un supérieur hiérarchique pourra demander un test d’haleine et/ou de salive.

La ligne hiérarchique sera formée dans les prochains mois à cette procédure.

La mise en application de la procédure devrait être effective pour 2017 au plus tard.

La cgsp-acod insistera pour qu’au-delà du constat et de la procédure en découlant, l’aspect du suivi de l’agent au niveau psychosocial ne soit pas oublié....

Une note de service ainsi qu’un onglet sur l’intranet devraient expliquer la procédure à tout le personnel opérationnel et administratif.

 

 

 

 

Adaptation de la cabine des autopompes semi-lourdes

 

Pour 2017, la nouvelle procédure fédérale à 6 sur l’autopompe devra être mise en application.

La société Vanasche a modifié une de nos autopompes pour la disposition du personnel dans la cabine.

Les autopompes actuelles sont équipées de 4 appareils respiratoires dans la cabine, dans la nouvelle procédure à 6, deux binômes seront actifs et devront donc être équipés d’ARI.

La nouvelle configuration sera équipée de 6 ARI dans la cabine, il y aura 3 appareils dos au sens de circulation et 2 appareils dans le sens de la circulation et 1 devant à la place du convoyeur.

Nous avons soumis la proposition de placer à la place de l’ARI central dos au sens de circulation une console reprenant le matériel pompier (caméra thermique,...). Cet appareil étant de réserve pourrait se trouver comme actuellement dans une valise.

Juste que, comme on nous la confirmé, au niveau des compartiments matériel du camion, il n’y a plus guère de place avec l’arrivée sur toutes les autopompes des différentes cassettes et bundles.

Les nouvelles autopompes de chez Vanassche suivront le nouveau cahier des charges su SPF intérieur, elles auront donc la HP au milieu et plus à l’arrière comme actuellement.

Demande également d’avoir deux caméras thermiques ainsi que deux Halligan car deux binômes pouvant avoir besoin du matériel simultanément.

L’entreprise Vanassche devra nous fournir les documents concernant le crash test et le siamu devra vérifier au niveau des assurances pour le personnel dans l’autopompe.

 

Au niveau opérationnel, une demande pour que les PUCs (petites balises lumineuses) soient utilisées en plus des interventions tunnels, dans le cadre d’un déploiement incendie, pour indiquer voie d’entrée, une sur l’ARI du chef, .... A définir...

 

 

 

Bouton d’alerte à l’accueil de la caserne principale : procédure

 

 

Le système d’alerte pour le personnel à l’accueil en cas de problèmes graves est en voie d’être finalisé, reste à définir la procédure ainsi que la personne ou le service qui seront mis en alerte en cas d’activation du système .

 

 

 

Poste Cité : visite du 04 mai

 

 

Le 04 mai les organisations syndicales étaient conviées à la visite du nouveau poste Cité.

Les finitions étaient en cours, nous avons pu visiter les différents locaux et nous étions tous d’accord pour dire que ce poste, malgré son implantation, est lumineux et convivial, dans le choix des couleurs et de l’esthétique.

Sur l’aspect fonctionnel du poste, quelques remarques sont à faire :

-sols en bambou et époxy, très beau mais quid de l’entretien, il n’y a aucun système pour évacuer les eaux de nettoyage (sterput), nous préconisons l’utilisation d’une machine pour nettoyer puisque le poste est complètement de plain pied.

-un coin téléphoniste sera placé avec vue sur le garage et la rue, nous demandons un système de téléphonie avec plusieurs postes pour ne pas que le préposé au téléphone soit bloqué dans son local.

-les deux salles tv sont très petites.

-un grand local au fond est disponible, on y trouve les gaines techniques, vannes de chauffage...il pourrait aussi convenir pour le rangement du matériel de réserve, un mur du local donne dans le garage, il faudrait juste percer une porte, cela permettrait aussi un accès aux vestiaires sales sans passer dans les pièces ou accès propres.

Nous attendons aussi les remarques du SIPP et du SEPP.

Le charroi sera composé d’une autopompe, une échelle, deux ambulances (venant de l’HSP).

Pour l’instant, ce sera le personnel du troisième départ EM qui sera de garde au poste Cité.

Fonctionnel normalement en juin.

 

 

Test PPMO

 

Suivant l'exemple des services d'incendie néerlandais, notre pays introduit également le PPMO (Preventief Periodiek Medisch Onderzoek - Examen médical préventif périodique). Cet examen vise à indiquer aux pompiers quelle est la condition physique et mentale optimale pour l'exercice de leur fonction.

L'examen médical préventif périodique teste la condition physique, technique et la motricité des membres des services d'incendie qui peuvent ainsi recevoir un feedback sur les points à perfectionner. Les nouvelles épreuves sont, en outre, mieux axées sur la pratique et permettent de suivre le plus précisément possible chaque pompier individuellement. De cette manière, ce n'est pas seulement l'ensemble de la chaîne, mais également chaque maillon qui est renforcé ce qui in fine profite à la sécurité du groupe dans son ensemble.

 

Le jeudi 18 février était présenté au Pivo le nouveau test PPMO qui devrait remplacer à terme nos tests physiques bisannuels actuels.

La délégation Cgsp-Acod était représentée par deux délégués, le Caporal Manu Vanmeerbeek et le Sergent Eric Paternotte ainsi qu’un affilié, le Sergent Olivier Vandroogenbroeck.

 

Ces trois représentants, ne voulant pas être de simples observateurs, avaient préparé leurs tenues incendies pour tester entièrement le parcours afin de pouvoir faire des remarques en connaissance de cause....

Nous étions la seule organisation syndicale à jouer le jeu, rien de tel pour concerter quelque chose de valable pour l’ensemble du personnel !!

 

Par cette première approche, nous pouvons déjà dire que ces tests représentent effectivement une approche plus réelle du métier de pompier que nos tests physiques actuels.

 

Nos trois représentants ont fait le test à une allure normale, sans courir, ils ont mis un temps qui varie entre 13 et 15 min pour la totalité du parcours.

 

Le 11/05 avait lieu la commission ppmo, pour la cgsp-acod nous étions deux délégués (Manu Vanmeerbeek et Marc Kramski), nous avons insisté pour que ce test qui est principalement axé pompier soit mis en œuvre en prenant en compte que certains de nos collègues ne font plus que l’ambulance et que donc, par exemple, la mise en place de l’ari lors du test ne soit pas pris par le collègue comme un test supplémentaire...que le fait de mettre un genoux au sol par exemple (comme à l’incendie) ne soit pas une pénalité...

Nous mettrons tout cela sur la table lors de la fin de la phase de test en fin d’année.

 

Ce 19/05, nous avons, la cgsp-acod ainsi que les deux autres organisations syndicales, donné notre accord pour la phase de test qui se déroulera de septembre à décembre 2016.

Pendant cette période, le personnel qui était prévu pour passer ses tests physiques bisannuels devra effectuer, à la place de ceux-ci, le test ppmo.

Nous aurons ainsi sur base d’une période de 4 mois un retour au niveau du personnel ainsi que des statistiques pour le timing pour effectuer le test.

Nous pourrons dès lors en concertation définir les conditions de réussite et les conditions de participation.

La cgsp-acod fera des visites régulières pour sonder les participants et vérifier les bonnes conditions de participation.

Pour cette phase de test, le temps maximum convenu sera de 24 min, ce qui devrait être largement suffisant pour tout le personnel.

Si un de nos collègues ne parvient pas à terminer le test ou est hors limite du temps, il lui sera proposé de faire le test un autre jour.

En cas de non réussite, il pourra faire le test physique bisannuel qui est en vigueur pour l’instant.

Nous serons suivi individuellement pendant tous les tests par un des instructeurs de l’école du feu qui sera muni de la montre cardio fréquence mètre reliée à une ceinture émettrice que le pompier portera sur lui.

Un suivi des pulsations sera fait, nous demanderons avec cela une prise en compte au niveau VO2max et ainsi nous négocierons un passage moins fréquent sur le vélo pour le test VO2max...tous les 5 ans par exemple...

C’est l’école du feu qui s’occupera de faire passer les tests ppmo au centre pivo, l’école a reçu une enveloppe de 50000 euros du fédéral pour le matériel du test.

Chaque participant recevra un formulaire de feedback à la fin de son test pour pouvoir faire des remarques, nous avons demandé que ce soit anonyme.

 

 

Ambulances

 

La direction à fait peser une ambulance (une de chaque série à chaque fois), la prise en compte de 4 personnes de 75 kg en plus du poids, la charge est inférieur à 3500 kg....nous ne sommes pas loin non plus.

La direction insiste qu’au niveau de l’assurance, ce sont seulement 4 personnes, secouristes et victimes comprises qui sont assurées !!

Lors d’intervention ambulance + smur, prenez en compte le nombre de 4 pour l’ambulance pour le retour vers l’hôpital.

Il est possible dans certains cas que le convoyeur ambulance se retrouve comme convoyeur dans le vim (exemple hsp).

La cgsp-acod demandera une note de service précisant les conditions et assurances concernant le nombre de personnes transportées et la conduite du vim par les pompiers.

Il en découle que très vite le permis c sera nécessaire pour la conduite de nos futures ambulances!

 

 

Courant mars, les organisations syndicales ont été conviées à tester le prochain programme pour les rapport ambulances, c’est le  même type de programme que pour les rapports rouges.

La cgsp-acod était présente (Marc Kramski), les deux autres organisations syndicales étaient représentées par un officier et un adjudant..... les autres personnes étant de la direction ou du service informatique.

Il fallait un représentant syndical pour tester le programme par rapport au programme actuel, on a eu beau chercher ...., il n’y avait qu’une personne encore en contact avec l’ambulance dans la salle...

Ce programme fonctionne bien, quelques petites mises au point à faire, il tourne déjà dans d’autres zones de secours depuis longtemps.

Nous devrons faire le rapport dans l’ambulance à l’hôpital et imprimer via l’imprimante siamu mise en place dans chaque hôpital par système genre wifi, ....vu que nous devons laisser, suivant la loi, une copie de notre rapport aux urgences, c’est le départ du dossier médical du patient.

Phase de tests prévue à hsp très prochainement....

 

Cgsp-Acod

Section siamu-dbdmh

 

Marc Kramski

Délégué

 

 

 

Questions, infos, renseignements :

 

cgsp.acod.siamu.dbdmh@gmail.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

lundi, 11 avril 2016

Courrier au cabinet de la Secrétaire d'Etat concernant les procédures de promotions.

 

 

 

 

Début du message transféré :

Expéditeur: Marc Kramski <kramski.m@gmail.com>
Date: 10 avril 2016 22:12:20 UTC+2
Destinataire: Joëlle Beckers <jbeckers@gov.brussels>
Cc: Andre Willems <andre.willems@firebru.irisnet.be>, Violaine Deneys <violaine.deneys@cgspacod.be>
Objet: Promotions sous-officiers

Madame,

Le 19 février dernier, je vous ai écrit concernant les procédures de promotions sergents et adjudants.
Depuis lors, il n'y a pas eu d'avancement dans ce dossier, rien ne bouge, cela stagne comme il y a 3 mois, 6 mois,...
Je vous avait fait remarqué que pendant ce délai , une procédure de promotion d'officier sortant du cadre avait eu lieu en 2015, en quelques mois seulement elle fut clôturée ; une deuxième procédure est en cours et sera finalisée dans peu de temps !!!
Il y aura donc deux promotions d'officiers sur le temps que la procédure pour les sergents et adjudants n'est même pas terminée, plutôt à l'arrêt d'ailleurs.
Pour certains, on trouve du temps; l'examen écrit officier a eu lieu le mercredi 23 mars, le lendemain des attentats, c'est peu dire de la volonté d'avancer dans ce dossier et de laisser d'autres au fond du tiroir.
Il y a donc bien inégalité de traitement entre le cadre officier et le cadre sous-officier.

Beaucoup de collègues sont démotivés par cette lenteur administrative, les anciens sous-officiers partent à la retraite et ne sont pas remplacés, il n'y a jamais eu autant de formations , de cours pour des brevets ou certificats organisés par l'école du feu qui tourne à plein régime, et pourtant cela n'apporte pas aux collègues la carrière à laquelle ils ont droit.
Vous me direz que vous n'êtes pas l'administration, mais c'est vous qui donnez les moyens humains pour faire avancer la machine. Une seule personne gère ces promotions et a, en même temps, d'autres tâches importantes dans l'administration.
Depuis un an, l'élaboration du nouveau statut aurait permis de simplifier les procédures de promotion mais force est de constater que tout ce qui a été élaboré dans ce futur statut, par rapport à l'ancien, est principalement les articles concernant les mandataires.
Nous avions demandé de refondre l'aspect administratif des procédures de promotion, de les simplifier, rien ne fut changé.

Veuillez recevoir, Madame, mes meilleurs salutations.

Marc Kramski
Cgsp-Acod. Siamu-Dbdmh

 

Aurons-nous pour une fois une réponse par écrit ???